Aponévrosite plantaire

Sommaire

Lorsqu'une douleur apparaît au talon après une activité sportive soutenue et perdure, on peut penser à une aponévrosite plantaire.

Découvrons la nature de cette affection du pied et les moyens d'en venir à bout dans notre article.

Aponévrosite plantaire : définition

L'aponévrosite plantaire, ou fasciite plantaire, correspond à une inflammation d'une bande de tissu fibreux située sous le pied, l'aponévrose :

  • Localisée juste sous la peau et de forme triangulaire, celle-ci s'insère sous l'os du talon (le calcanéum) à l'arrière du pied, et au niveau des premières phalanges de chaque orteil.
  • Elle soutient ainsi la voûte du pied.
  • Une aponévrose trop courte est responsable d'un creux important de celle-ci, tandis qu'une aponévrose trop longue est associée aux pieds plats.
  • L'inflammation de l'aponévrose se rencontre plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes.

Bon à savoir : une épine calcanéenne, une excroissance osseuse pointue au niveau du talon, peut coexister avec une aponévrosite plantaire, mais ce n'est pas toujours le cas.

Causes et symptômes d'une aponévrosite plantaire

L'aponévrose est une structure assez rigide, très sollicitée lors de la marche ou de la course. Des efforts répétés, surtout lorsqu'on est mal chaussé, peuvent entraîner cette inflammation, localisée au niveau de son point d'insertion sous l'os du talon.

Elle est favorisée par le surpoids et apparaît ainsi parfois chez des femmes en cours de grossesse. Une station debout prolongée, liée à certaines professions, est également un facteur de risque.

Les douleurs sont le plus souvent ressenties au niveau du talon (talalgie), et peuvent se propager le long de la voûte plantaire :

  • Elles peuvent concerner un seul pied ou les deux.
  • Au début, elles se manifestent principalement lors d'une pratique sportive ou de la marche, puis s'installent progressivement en dehors de ces périodes, se faisant surtout ressentir après une période de repos (le matin au lever par exemple).

Aponévrosite plantaire : quels traitements ?

Qui consulter en cas d'aponévrosite plantaire ?

Le médecin spécialisé dans les problèmes touchant le pied est le podologue. Il pose son diagnostic grâce à un examen clinique du pied.

Aucun signe anormal n'étant détecté lors d'une radiographie, il peut procéder à une échographie ou une IRM complémentaire. Celles-ci montrent une aponévrose épaissie, et, dans les cas les plus sévères, rompue.

Aponévrosite plantaire : du repos !

Il est tout d'abord nécessaire de mettre le pied au repos, parfois pendant plusieurs semaines, en évitant certaines activités sportives comme la course à pied, le tennis, les sports où les pratiquants sautent beaucoup (basket, volley, sauts de haie...) qui sollicitent trop le pied.

En revanche, d'autres sports, comme la natation ou le vélo, restent accessibles.

Port de semelles orthopédiques et kinésithérapie

Réalisées par le podologue, les semelles se glissent à l'intérieur de la chaussure pour soutenir la voûte plantaire et ainsi soulager les pressions exercées au niveau de l'aponévrose.

Si la prise de médicaments (anti-inflammatoires et antalgiques) peut représenter une aide ponctuelle, la prise en charge en kinésithérapie est essentielle. Le praticien peut recourir à l'utilisation de différentes techniques comme :

  • les ondes de choc radiales extracorporelles, qui favorisent la vascularisation et la réparation de la zone lésée ;
  • la cryothérapie, le froid ayant à la fois des propriétés anti-douleurs et anti-inflammatoires ;
  • le massage transverse profond ;
  • le crochetage, qui élimine les micro-calcifications ;
  • les injections de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) réalisées par un rhumatologue dans le cadre d'une procédure ambulatoire lors d’une consultation.

Bon à savoir : à la maison, il est possible de soulager ses douleurs en faisant rouler une balle de tennis sous le pied, ou en passant un glaçon sur la voûte plantaire.

Ces pros peuvent vous aider